De la couleur avant toute chose ...

23-AW-191025-0078 copie.jpg

" Je vois la peinture comme de la recherche :

  Une intention et un processus ..."

                                                           Kiki Smith

Photo  

Annie  Waterman

" La liberté consiste à suivre le chemin 

que nos qualités nous incitent à prendre..."            

Henri Matisse                                       

Photo  

Annie Waterman

Pour moi le chemin le plus direct c'est l'ellipse.

L'ellipse c'est l'art du raccourci.

Je vois du beau partout ...

 

Je tente d’attraper la beauté du réel avant qu’elle ne disparaisse,

une fleur entrouverte, une ombre portée, une silhouette passée..

 

Parfois je trace les lignes de paysages imaginaires, 

curieux mélanges, réminiscences de rêves,

souvenirs d’horizons rencontrés ou lointains inventés.

 

Je crée aussi des conditions pour laisser le hasard advenir,

modus operandi, aux règles de fantaisie

pour entrouvrir la porte, aux portraits d’inconnus,

aux musiques intérieures, aux poésies abstraites.

 

Quelques fois,

seules les couleurs me mènent

par le bout de mes yeux, 

des accords impromptus pour une émotion particulière,

une alchimie subtile, une vibration unique nourrie par mon émoi.

 

Je vois du beau partout

dans la lumière

dans les cailloux, dans les nuages, 

dans les bouts de papiers,

dans les morceaux de ciel cousus au creux des branches 

dans les vides laissés aux frontières des motifs.

Je tente de les attraper pour mieux vous les offrir

et éblouir votre regard.

 

Virginie Roux Cassé

IMG_3370.jpg

Photo  

Annie Waterman

Virginie Roux Cassé regarde le monde, 

cherchant à exprimer le ressenti de la beauté d’un moment. 

Elle combine les manières pour attraper cet instant. 

 

Peintures, collages, cires ou céramiques visent à  inaugurer un processus 

dans lequel une couleur appelle une structure, un graphisme, une matière, 

pour composer une carte mentale habitée de personnages et d’objets, 

partageant cet espace unique et lumineux.

 

Elle est comme une plongeuse sous-marine, ses œuvres affleurent à la surface du réel comme des trésors trouvés au fond de l’eau, qu’elle ramène à la surface en leur donnant forme. 

 

Elle a la capacité de faire apparaître les traces d’un ailleurs rêvé, où des silhouettes

sans nom propre, entrent dans une danse et participent d’un jeu de rôles : 

Le chaman, la dame qui rêve, le nageur, la fille à l’ombrelle. 

Ses paysages imaginaires, mais possibles, placent les arbres comme protagonistes, 

et nous emmènent dans des forêts tropicales ou au bord de rives méditerranéennes, 

des lieux perçus comme partagés, même si lointains.

 

Elle aborde des techniques différentes afin de sortir de sa zone de confort, 

cherchant à chaque fois un nouveau défi qui lui permette d’imaginer

un vocabulaire neuf au fur et à mesure de la production de l’œuvre. 

 

Elle utilise le collage de papiers déchirés comme des touches de peinture, 

et fixe leur assemblage au moment où surgissent des figures et des accords colorés

imprévus. 

 

La cire est le médium choisi pour homogénéiser papiers ou pigments, 

donnant ainsi une « peau » à ces collages et peintures. 

 

Son âme de collectionneuse l’invite à classifier des objets en catégories, 

en tant que tels ou en tant que matériaux utilisables pour son travail. 

 

Dans ses toiles tout devient signe, les touches, écriture, et les nuages dessinés,

les mots qui composent un message.

 

Prenant un point de vue en miroir, elle joue avec notre perception de l’espace, 

le reflet devient plus vrai que la réalité, et nous conduit vers la perception

d’un autre type de conscience.

 

Maria  Ibanez Lago

Parcours

 

Après 2 années passées à Penninghen,

j'ai intégré l'école des Arts Décoratifs pour 4 ans   
où je me suis formée à la photo, peinture, sérigraphie, design, gravure...
pour finalement choisir la section vidéo, extrêmement novatrice,

apprenant ainsi, l'écriture, le découpage, l'éclairage, la direction d'acteur, le tournage, le montage et la musique ....

(Diplômée) 

82 Réalisatrice de Clips, courts métrages, films institutionnels publicitaires ou culturels

(notamment sur la danse)....pour l'INA, et diverses chaînes de télévisions et sociétés de production. 

85 Productrice chez " Gédéon "de films de Pub, institutionnels, habillage Télé ...
conception et suivi de production de films .

90 Directrice Artistique dans une Agence de Publicité, "Bracq Gauvin",

travaillant ainsi pour la presse, la radio, le cinéma ainsi que l'édition. 

93 Ayant envie de réaliser des choses plus concrètes, et de me rapprocher de la matière et des couleurs,

j'ai pratiqué le Design pour les Arts de la table (apprenant à l'occasion la technique de la peinture sur porcelaine). 

2000 Matières et couleurs prenant toute la place et appelant à encore plus de liberté et de diversité,
je suis devenue peintre, et illustratrice parfois, à travers mes tableaux. 

Le maitre mot de mon travail est  LA COULEUR que j'aborde de 1000 manières .

Je travaille à l'huile, avec des pigments, de la caséine, de la cire, des pastels gras, des pastels secs....

Mais aussi avec de la terre, du bois, des plumes et pourquoi pas du goudron...

2007 / 2014 Ateliers de Créativité pour adultes " Réveillez l'Artiste qui sommeille en vous " 

J'ai organisé ces ateliers afin de les réconcilier avec leur créativité leur rendant ainsi leur liberté d’expression.

2012 / 2014 cours de couleurs à l'ESAT Espace - Ecole Supérieure des Arts et Techniques. 

2015/ 2020 Créations au travers de peintures, collages, ecoprint, photos, sculptures...

Le végétal étant de plus en plus présent dans ma recherche.

"C'est ce que je fais qui m'apprend  

ce que je cherche"

                                         

 

Cette phrase de Pierre Soulages résume bien le fonctionnement

de mon travail, qui est sans doute celui de tous les artistes .

La création avance grâce à des appétits et des questions.

Des questions qu'elle ne sait pas qu'elle se pose,

des problèmes à résoudre qu'elle réalise quand ils sont résolus.

 

La jubilation en faisant, un plaisir de découverte, le sentiment d'être juste, 

nous indiquent quand nous sommes au bon endroit.

Premier spectateur d'une beauté particulière, qui nous interroge.

C est cette jubilation en faisant, que ressentira celui qui regardera.

 

La création est une quête infinie, qui se nourrit d'elle même,

chaque montagne gravie, découvre un paysage immense,  

de nouveaux espaces à explorer, de nouveaux cols à franchir..

Quelle direction choisir ?

Chaque réalisation fait naitre les germes d'une autre.

 

Lorsque je peins, au fur et à mesure, ma recherche se déplace.

A peine arrivée dans un domaine, dans une forme, dans un genre, 

que déjà à l 'intérieur de celui ci, apparait une nouvelle piste, 

une nouvelle branche,

qui m'emporte ailleurs, encore et encore 

et sans perdre de vue ma recherche première, 

toute une arborescence nouvelle se dessine 

qui me ravit et qui m'appelle..

 

Mon avancée est une spirale ascendante

qui repasse régulièrement par les mêmes cases,

les mêmes sujets, les même questions,

mais à chaque fois plus riche des découvertes faites ailleurs

chargée de nouvelles réponses et de nouvelles questions..

 

C'est un " .. marabout, bout de ficelle, selle de cheval .."

qui se met en place, avec toujours de nouveaux horizons,

glissement progressif du plaisir ..

 

Ce qui met en route, le projet, la création,

c'est l'appétit, la question sous jacente :

le plein, le vide, le flou, le coulant, le passage du très grand au très petit, 

la rencontre du dur et du fluide, l'absence de sens, 

la profondeur, le tourbillon, les rythmes, le mouvement, l'équilibre, la circulation..

 

 C 'est le sujet qui le nourrit, qui lui donne une forme, 

un thème, un angle, qui le cristallise :

 

 Cela peut être des paysages, des natures mortes, des corps,

 vus de l 'extérieur.

Mais aussi perçus de l'intérieur, 

rendre les sensations, les émotions, les sentiments, les philosophies.. 

Ou bien encore, la forme pour elle même,

pour le plaisir de la rencontre d'un solide avec un fluide,

pour la beauté  d'un vide crée par des pleins, 

et dont la forme née du hasard, est découverte et bonheur,

 pour la conversation entre des couleurs, qui crée des accords, 

 comme des accords de piano,

 assonances, dissonances, inattendues, qui ravissent et font vibrer.

 

Ces formes resteront peut être abstraites

ou deviendront figuratives..

Ce qui importe c'est que l'ensemble de la toile chante

et que chacune de ses parties, chante aussi.

 

La technique, elle, donne le corps, la matière, la manière.

 

Elle supporte.

 

Et comme la forme, c 'est le fond, 

il ne faut jamais la négliger.

 

Le plaisir, le voyage, passe par là.

 

Elle indique des directions, 

elle permet des accointances, des concordances,  des cohérences, 

des traductions, des équivalences, des analogies..

 

Elle s'accorde avec son sujet, elle donne le ton :

- Coulante, glissante, transparente, légère comme l'aquarelle.

- Solide, opaque comme de l'huile au couteau.

- Profonde et vibrante, délicate et onctueuse comme des pigments dans de la cire.

- Fuyante, irradiante, éclatante, comme de la térébenthine dans de l'huile.

- Cloisonnante, légère et joyeuse comme l'eau dans  l'huile ou l'huile dans l'eau ..

- Fusante et brumeuse comme de l'encre de Chine posée sur  l'eau..

- Croquante et crissante comme de la caséine liée à des pigments ..

 

Pour peindre, 

il faut vouloir et accueillir,

choisir une voie et s'égarer en chemin.

 

Décider d'un modus opérandi

afin de créer les conditions nécessaires pour permettre au hasard d'advenir,

et rendre possible les surprises.

Les contempler, en développer certaines, en transformer d'autres

en éliminer d'aucunes.

 

Réaliser des pleins, des vides,

des déséquilibres, des points, des contrepoints

dont la couleur, la forme, naissent, d'un besoin, d 'un manque, d'une nécessité…

 

La peinture semblable à de la cuisine

des pigments comme épices

de la caséïne pour farine, l'huile, un sirop..

dont les mesures, les assemblages, les proportions, exaltent les goûts et les couleurs.

Virginie Roux Cassé

" L'Art nous console de la vie "

                                                                 Luigi Pirandello